Passions et passe-temps : entretien avec le juge en chef du Canada

MES : Bonjour, Monsieur le Juge en chef. RW : Bonjour, maître Sylvestre. MES : C’est un plaisir de vous accueillir, toujours un plaisir de vous revoir ici, à la Faculté de droit de l’Université d’Ottawa. RW : C’est toujours un petit bonheur quand je reviens ici. MES : Vous êtes ici un peu chez vous. RW : Tout à fait, tout à fait. MES : Qu’est-ce que vous appréciez le plus dans votre travail de juge? Qu’est-ce qui vous plaît le plus dans cette fonction? RW : Je vais vous dire que je reviens au même point de départ : la curiosité. Il n’y a pas un dossier qui est ordinaire. Tous les dossiers m’intéressent. On découvre des choses à tous les jours et ça me nourrit beaucoup. Ça me nourrit, ça me rend heureux. Le sentiment, également, qu’on peut faire une contribution. Une contribution pas nécessairement pour l’année en cours; vous savez, je suis grand-père et très souvent, quand je suis à me prononcer dans des dossiers d’importance qui portent sur la vie, la santé et la sécurité des citoyens, non seulement à court terme mais également à long terme, je pense souvent à mes petits-enfants. J’ai l’impression de faire une petite contribution particulière à mes concitoyens, parce que c’est une position privilégiée. Je me sens privilégié et il ne faut jamais l’oublier. MES : Maintenant, au-delà de votre travail, au-delà de vos fonctions très importantes comme juge, qu’est-ce qui vous passionne? RW : J’ai plusieurs passions, je vais vous dire... plusieurs passions. Dans le sport, évidemment – je n’ai malheureusement peut-être pas autant de temps que j’aimerais pour pratiquer mes sports favoris. Mais ce que les gens ne savent peut-être pas, c’est que je suis maniaque la cuisine. Ça, encore une fois, je n’ai peut-être pas assez de temps pour exercer ma passion, mais moi et ma conjointe, on aime bien cuisiner quand on a le temps. À cause de mon passage ici à Ottawa comme étudiant, et souvent seul dans mon appartement, je suis un spécialiste la vaisselle également. MES : Et puis les sports favoris, c’est lesquels? RW : Tennis et golf. Ça, c’est vraiment des passions. MES : Parfait, eh bien merci beaucoup! Ça a été vraiment très généreux; vous avez été très transparent aussi, et je l’apprécie énormément. Merci, au nom de la Faculté et au nom de Jurivision, de vous êtes prêté à cet exercice aujourd’hui. RW : Le plaisir a été pour moi. Merci à vous!

À quoi tient la motivation des juristes? Et à quelles activités s’adonnent-ils dans leurs temps libres?  

Dans cet ultime volet de l’entretien entre le très honorable Richard Wagner et Marie-Eve Sylvestre, doyenne de la Faculté de droit, Section de droit civil de l’Université d’Ottawa, le juge en chef trace un portrait plus intimiste de ce qui le passionne en tant que juge en chef du Canada. Il lui confie entre autres se sentir privilégié de pouvoir jouer un rôle dans l’édification d’une société plus juste pour les générations futures.  

Malgré son emploi du temps chargé, le juge veille aussi à se ressourcer dans ses temps libres, que ce soit dans la cuisine ou sur le green. 

À propos de l'invité

Restez au fait des prochaines publications